Ce que dit la loi

Pour Enseigner la Danse, un Diplôme d’État est obligatoire…
L’apprentissage et la pratique de l’art de la danse font appel à une éducation artistique mettant en jeu le corps : ces activités  peuvent entraîner des risques physiologiques importants, notamment pour les plus jeunes.
C’est la raison pour laquelle un diplôme d’État obligatoire pour l’enseignement de la danse a été institué par la loi du 10 juillet 1989, dont la mise en œuvre a été confiée au ministère chargé de la Culture.
Cette loi répond à un double objectif :
– Assurer aux élèves et aux familles, par la création d’un diplôme d’État, une réelle garantie de la qualification des enseignants des danses classique, contemporaine et jazz.
– Instaurer des normes précises minimales quant aux locaux où est dispensé tout enseignement de la danse, sur le plan technique, de la sécurité et de l’hygiène.
L’arrêté du 11 avril 1995 fixe les modalités de délivrance du diplôme d’État de Professeur de Danse.
C’est ainsi que l’entrée en formation au diplôme d’État est subordonnée à la réussite d’un Examen d’Aptitude Technique comportant trois options : danse classique, danse contemporaine et danse jazz.
Pour plus de renseignements, consulter le site culture.gouv.fr

 

Pour Pratiquer la Danse, un Certificat Médical est demandé, mais dans quel cas ?

La loi du 26 janvier 2016 et les décrets n°2016-1157 du 24 août 2016 et n°2016-1387 du 12 octobre 2016 définissent les nouvelles modalités de délivrance du Certificat Médical.
Cas d’une PREMIERE LICENCE FF Danse :
Pour l’obtention d’une PREMIERE LICENCE, vous devez présenter un certificat médical d’absence de contre indication à la pratique de la danse.
Cas de RENOUVELLEMENT DE LA LICENCE FF Danse :
A compter du 1er juillet 2017 pour le RENOUVELLEMENT D’UNE LICENCE, un certificat d’absence de contre indication datant de moins d’un an ne sera exigé que tous LES TROIS ANS.
Pour plus de renseignements, consulter le site de la fédération française de danse.

 

ffdanse